Article 5: La chaleur hongroise

Publié le 17 Avril 2013

Comme beaucoup de gens, nous n’aimons pas la pluie. Peut-être notre animosité  est-elle due à ce long hiver que nous venons de traverser ? Quoi qu’il en soit, si nous n’aimons pas la pluie, nous aimons encore moins pédaler sous celle-ci. Après nous être concertés (pas longtemps il est vrai) nous avons donc décidé de poursuivre notre route à bord des trains allemands, autrichiens et hongrois.

C’est après quelques heures de voyage (un peu périlleux) que nous arrivons donc à Budapest, accueillis par un soleil radieux. Reprendre des forces et faire les touristes pendant deux jours nous paraît être une bonne idée.IMG 0050

Nous flânons dans la ville à notre guise, nous laissant tantôt séduire par les terrasses ensoleillées, tantôt par les ruelles abritées du marché couvert. Notre séjour sera rythmé par les balades, les pauses café, la mise à jour du blog et par les retrouvailles entre Alban et son « vieux » pote de collège, Jo.IMG 0059

IMG 0111

C’est samedi matin que nous reprenons notre route en direction de Dunaújváros, au sud. Sortir des grandes villes à vélo n’est pas une mince affaire et la belle Budapest n’échappe pas à la règle. Nous faisons des aller-retour entre les deux rives du Danube (une belle mise en jambe !) avant de définitivement poursuivre notre chemin sur la rive gauche. A la sortie de la ville, nous traversons une énorme décharge à ciel ouvert, l’envers du décor…

Notre route jusqu’à Dunaújváros sera ponctuée de petits patelins disséminés tout au long du fleuve, où règnent tranquillité et nature. Chaque maison à son petit ponton privé avec accès direct à l’eau ce qui permet à ses habitants de s’adonner aux joies de la pêche (sport apparemment très prisé en Hongrie) ou de la baignade, lorsque les jours sont tout de même un peu plus chauds (la température du Danube avoisine les 5° pour l’instant) !IMG 0124

Le soleil qui nous accompagne nous enthousiasme et rebooste notre moral ! Tant et si bien que vous faisons de belles étapes de près de 80km par jour. Le soir, nous trouvons également de belles places de bivouac toujours les pieds dans l’eau… Le fleuve est grand, beau et il s’y dégage une atmosphère paisible.

Tout au long de notre descente du Danube nous avons, pour la plupart du temps, emprunté les chemins de l’Eurovélo6. Nous avons été surpris par l’état (presque) toujours impeccable des routes. Cependant, nous avons fait des grandes portions de routes sans croiser personnes et le contact avec la population nous manquait.

Lorsque nous traversions des villages, nous étions ravis de nous arrêtés au bar du coin (uniquement fréquenté par les hommes !) et ainsi croiser quelques hongrois, toujours chaleureux et serviables et surtout ravis de pouvoir nous indiquer le route à prendre, une fois notre bière terminée. A Reckeve, nous nous sommes arrêtés dans un petit bar, caché derrière un grand portail de fer, à peine entrouvert. Dans la cour, une petite dizaines d’hommes se protégaient de la chaleur à l’ombre des parasols en sirotant une bière bien fraîche. Nous sommes accueillis comme des rois par Zoltan, le propriétaire, qui après notre première tournée de bière me demanda « Replay ? ». –« Non non merci on a de la route à faire et la bière à 12h ben ça me donne plutôt envie de dormir ! » On ne se comprend pas mais c’est pas grave. Zoltan qui avait aperçu notre vélo s’en rapproche et nous demande d’où on vient –« Francia ! » -« Aaaah Francia ! Look, look. » Zoltan cherche désespérément dans son portable une chanson de Zaz à nous faire écouter, mais malheureusement « Samsung kaput ! »

Bon, il est trop chou ce Zoltan, on lui demande une photo, qu’il accepte avec plaisir. C’est fou comme ils ont tendance à se coller davantage à moi qu’à Alban… Un client se joint ensuite à nous et aura lui aussi droit à sa photo, même si, d’après Zoltan, il est « Too big ! ».

IMG 0128

Avant notre voyage nous avons beaucoup entendu parlé des « attaques » de chiens (plus ou moins féroces) dans les pays de l’Est et nous en avons nous aussi fait les frais ! Et il faut dire que pour certains ils courent vraiment vite ! C’est donc à deux ou trois reprises que nous avons du forcer un peu sur nos jambes pour semer la menace canine qui nous rattrapait dangereusement. Heureusement, il y a eu plus de peur (et de sueur) que de mal et au moins on aura bien fait rire les villageois !

C’est 3 jours et demi après avoir quitté Budapest que nous arrivons en Serbie et que nous franchissons notre première frontière ! Au moins une chose qui ne change pas de chez nous, c’est l’amabilité légendaire des douaniers… Enfin, nous on est contents et on célèbre même ça avec une petite photo !

La frontière à peine derrière nous, nous avons l’impression de ne croiser dans les villages que des sourires et des gens qui nous saluent chaleureusement ! Ben ça alors, ça nous met du baume au cœur et nous donne envie de découvrir ce beau pays.

C’est en fin d’après-midi que nous arrivons à Sombor, au nord-ouest du pays. Nous nous y arrêterons 2 jours, pour reposer nos jambes et faire le plein d’énergie.

 IMG 0163

Les serbes semblent tous avoir quelques notions d’anglais (qui est enseigné à l’école) et il sera certainement plus facile pour nous de communiquer, tout du moins dans les villes.

Ce soir nous avons rendez-vous avec une jeune fille qui travaille dans un bar pour parler un peu…Juste parler et échanger. C’est en partie ça que nous sommes venus chercher et il semble qu’en Serbie nous allons être servis !

 Jess

Rédigé par lattitudeterre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Carole 21/04/2013 14:26

Du bonheur à l'état pur de suivre vos pérégrinations ! Je voyage avec vous... et redécouvre Budapest. Quelle ville incroyable ! Avez-vous eu le temps de faire des bains thermaux ? En espérant que
tout va bien.
Bisous, Carole

Florence 20/04/2013 21:01

Coucou,
Un vrai plaisir de vous lire, on aimerait y être... aussi!!!
Dans ce dernier article vous parlez de chaleur.... eh! bien ici on se les gèle...il ne manque que la neige. En deux jours nous avons passé de l'été à l'hiver, rude...rude tout ça. Espérons qu'il
n'y aura pas un retour de froid où vous vous trouvez. Gros bisous. Florence

Flo 18/04/2013 09:25

Salut à vous,
Contents de voir que votre périple se déroule bien,
on vous suit attentivement,
des bises, courage, et profitez bien.

Céline 17/04/2013 18:20

salut les amoureux, c'est chouette de vous lire et ça donne bien envie votre aventure ! enfin, sauf les chiens ;) chez nous ça pousse bien et malgré la varicelle, c'est la forme ! tchuss et passez
du bon temps en Serbie !

Antho 17/04/2013 17:20

Génial ! Trop plaisir de vous lire comme ça :) profitez du soleil et du pays, gros bisou