Article 32: En famille

Publié le 7 Mars 2014

Jess à Koh Rong, Cambodge, le 7 mars 2014

 

Près de 3 semaines se sont écoulées depuis notre dernier article. Que s'est-il passé pendant tout ce temps? Tintintin...

 

Après avoir passé quelques jours à Kratie et avoir enfourché pour la deuxième fois de notre périple des bécanes pendant une journée, nous avons continué à suivre le Mékong (et oui encore lui....) jusqu'à Phnom Penh. En cours de route, nous avons été accueillis par le chef du village de Peur Pir, lequel parlait un français parfait ! Nous avons eu la chance de lui poser plein de questions sur son rôle au sein de la communauté villageoise. D'ailleurs pendant la soirée 2 personnes sont venues lui apporter une invitation pour des mariages à venir. Sa semaine s'annonçait chargée !

Il nous a expliqué qu'auparavant il était directeur de l'école  et qu'au moment de prendre sa retraite, les villageois l'on sollicité pour assurer l'autorité de la communauté. Ce qu'il a accepté. Depuis, il vit seul dans sa modeste maison, le reste de sa famille vivant à Phnom Penh. Ses filles étudient le français et il est d'ailleurs fier de nous passer sa fille cadette au téléphone pour échanger quelques mots. Nous pic-niquons sur la table installée devant sa maison, caractéristique des habitations sud-asiatiques, alors qu'un groupe d'enfants, intrigués par notre matériel de dessin, vient suivre avec attention l'évolution de ma dernière création...

DSCN0856.JPG

 

DSCN0857.JPG

                                                       DSCN0859-copie-1.JPG 

DSCN0870.JPG

 

La nuit avant d'arriver à la capitale, nous décidons de camper à proximité d'un temple. Nous nous arrêtons tôt, à 13h pour éviter la chaleur étouffante de l'après-midi. Alban en profitera pour se dégourdir les jambes (encore plus que d'habitude) lors d'une partie de frisbee avec les moines.

Nous sommes rejoint par un japonais à l'heure du dîner, qui passait par là à vélo et qui nous a aperçu depuis la route. Lui va en direction de Siem Reap pour visiter les fameux temples d'Angkor. A 21h30 alors que nous sommes tous endormis, une vive lumière nous arrache à notre sommeil: 3 moines et un homme se trouvent juste devant notre tente et nous demande de sortir. L'homme nous explique que nous ne pouvons pas dormir ici car c'est trop dangereux, "des enfants sauvages qui boivent de la bière rôdent la nuit ici". Comme d'habitude nous rétorquons qu'à 21h30 il est beaucoup trop tard pour nous pour bouger et que nous allons rester ici malgré tout. "Très bien, mais je ne suis pas responsable s'il vous arrive quelque chose." ça rassure....

Finalement ce ne seront pas une bande d'enfants sauvages mais des chiens sauvages qui nous maintiendront éveillés une bonne partie de la nuit.

Nous remarquons depuis quelques temps (asie du sud-est) que les locaux ne sont pas habitués à voir dormir des gens dehors et que pour eux c'est même une pratique dangereuse. A les entendre on risquerait même de se faire couper la tête. Marrant non?

Le dernier jour avant d'arriver à Phnom Penh nous forcons un peu: nous parcourons 85km sur une piste horrible, poussiéreuse au possible. Mais nous sommes trop excités: dans quelques jours nous retrouvons nos parents et accessoirement fromage, rhum et chocolat!

Nous arrivons donc 4 jours avant la date prévue ce qui nous laisse le temps de régler certains détails administratifs (rappels vaccins, visas Thaïlande, poste, etc.). Phnom Penh est telle qu'on nous l'avait décrite: un subtil mélange entre une anarchie de la mobilité (tout se fait en tuk-tuk, moto, vélo, pas de transports en commun) et une douceur de vivre typiquement cambodgienne. Un joyeux bordel donc.

IMG_0667-copie-1.JPG

DSCN0923.JPG

Ces quelques jours en compagnie de nos parents nous font le plus grand bien. Nous retrouvons des saveurs (presque) oubliées et redécouvrons avec (totale) jouissance gruyère, saucisson et vin rouge. Les nouilles c'est bien....le saucisson c'est top ! Visites en famille, bon restos de quoi nous occuper une bonne semaine dans la "Perle de l'Asie". Quelques kilos en plus, sûr que ça ne se verra même pas sur le vélo !

Nos pères respectifs ne restent qu'une semaine et c'est avec ma mère que nous prolongeons nos vacances. Au programme temples d'Angkor et quelques jours à la mer (parce que chez nous c'est l'hiver, on a tendance à l'oublier....).

IMG_0662.JPG

IMG 0703

IMG_0288.jpg

IMG_1053.JPG

IMG_0116.JPG

 

Pour la suite on ne sait pas encore...Notre seul impératif sera d'être à Bangkok le 15 avril pour retrouver nos amis Aurélie et Aymeric. Que de retrouvailles !!

Rédigé par lattitudeterre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

céline 11/03/2014 15:26

hello les amis :)
je me disais aussi que n'ayant pas de nouvelles c'est que les familles ou amis ne devaient pas être loin
:)
ici nous avons eu une semaine de temps superbe, le temps de monter la serre, de passer une journée sur la côté bretonne et de revenir préparer de nombreux semis
des bises :)