Article 31: Cambodge...

Publié le 12 Février 2014

Jess toujours au même endroit qui n'a pas bougé de sa chaise...

 

Nous quittons le Laos le 7 février pour nous rendre au Cambodge. La transition d'un pays à un autre est toujours pour nous un mélange d'excitation et de tristesse. Difficile de quitter un pays que nous avons aimé mais notre route continue et la perspective de changement nous émoustille. Changer de pays est aussi un moyen de soiciter sa capacité d'adaptation: apprendre une nouvelle langue, faire connaissance avec une nouvelle culture, etc.

 

Nous nous présentons donc au poste frontière laotien pour faire tamponner notre passeport pour sortir du pays.

 

- Two dollars please!

- Quoi mais pourquoi??

- Two dollars for stamp!

- Ah bon? C'est nouveau ça...Mais on a jamais payé pour ça, c'est juste un tampon!

- Two dollars

- Ah ouais d'accord....

-Alban tu crois que ça vaut la peine qu'on fasse un sitting anti-corruption? Parceque là il fait 45° et j'ai pas envie de passer ma journée ici.

- Non c'est pas la peine je pense....

 

Un peu plus loin nous sommes interpellés par la super-brigade de décontamination:

 

-Bonjour, veuillez remplir le formulaire svp.

- Et ben voyons.... alors si je suis malade, non, si j'ai de la fièvre, non, bla bla bla...

- OK. Maintenant je vais prendre votre température. 35.2°, ok

- Ouais enfin 35,2° je pète pas la forme non plus hein!!

- Ok. C'est 1 dollar svp.

- Quoi?? Encore??

- 1 dollar pour l'examen médical.

- Ouais enfin 1 dollar pour me coller un thermomètre sur la tronche tu parles d'un examen médical.

-On ne discute pas non plus Alban?

- Non non pas la peine...

 

Au bureau d'immigration Cambodgien:

- Bonjour, le visa coûte 25 dollars.

- Ah bon je croyais que c'était 20?

- 20 dollars pour le visa et 5 dollars pour le tampon.

- P** mais ils sont fait en quoi vos tampons ici, vous les avez acheté à crédit??

- Alban, on....

- Non, non pas la peine.

 

Bienvenue au Cambodge....

Les premiers kilomètres de route sont une horreur! Il fait au moins 100° (au moins...), les seuls arbres qui auraient pu nous apporter un peu d'ombre sont en train de cramer au bord de la route (ressenti 150°...) et il n'y a même pas de quoi acheter une petite bouteille d'eau. Le Cambodge nous vend du rêve...

GOPR0160.JPGGOPR0159

 

Mais bon, ce qui est bien c'est que la première impression n'est pas toujours la bonne ! Après avoir souffert quelques kilomètres nous arrivons à Stung Treng. La ville n'est pas super, mais il y a un beau marché et les rives du Mékong sont plaisantes. Parfait pour y passer la nuit. Nous découvrirons d'ailleurs qu'au Cambodge tout peut se payer en dollars de votre chambre d'hôtel à votre sandwich dans la rue....

En partant de Stung Treng nous empruntons la piste qui longe le Mékong (oui...on aime bien les pistes qui longent le Mékong) pour éviter l'horrible route 7 construite par les chinois.

Comme à son habitude la piste ne nous deçoit pas et nous permet d'entrer en contact avec une population souriante et accueillante! Après le Sabaïdee du Laos c'est le Hello du Cambodge qui ponctue notre journée (D'ailleurs petite pensée pour tous ces pauvres enfants cambodgiens dépossédé d'un de leur bras, pris en otage par leur mère qui l'agite avec vigeur lorsque nous passons dans le village...).

Notre première (seconde) impression du Cambodge? Un pays plus pauvre que ses voisins, plus ancré dans ses traditions...

Nous nous arrêtons à Kratie quelques jours, (non pas pour aller voir les dauphins en bateau à moteur alors que les bateaux à moteur sont interdits normalement pour préserver cette espèce en voie d'extinction..) mais pour flâner, car finalement on aime bien ça !

Et dans 10 jours c'est Phom Penh en famille :)

 

Rédigé par lattitudeterre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Distribution de prospectus 27/02/2014 14:35

Merci pour le travail que vous faites sur ce blog qui contient pas mal de bons articles.

fabienne 20/02/2014 07:23

et c est bientot en famille papa se prepare ca va lui faire du bien a lui aussi le changement d air bonne route a vous et merci de faire partager cette merveilleuse experience