Article 20: Up and down au Yunnan

Publié le 4 Novembre 2013

Alban à Dali, Chine                                                                                       le mardi 5 novembre 2013

                           ---------------------------------------------------------------------------------

Une belle frayeur

Lors de notre dernier article, j'avais oublié une petite anecdote. Le 30 octobre, vers 17h, on cherchait un emplacement de bivouac depuis un bon moment quand tout à coup on entend une explosion. Je stoppe net le vélo. Est-ce un coup de feu? Est-ce quelqu'un qui vient de nous lancer un pétard? Est-ce qu'on vient d'écraser un crapaud? Non bien sûr, écraser un crapaud ça ne fait pas de bruit! C'est "juste" le pneu avant qui vient d'éclater. C'est donc en soulevant le vélo que nous nous réfugions sur la terrasse d'une maison afin de faire les réparations nécessaires. Jess se dévoue pour faire un peu de couture. Du fil de pêche, une aiguille, une rustine, un morceau de bâche à camion plus tard et nous voilà capable de faire quelques kilomètres de plus pour rejoindre la prochaine boutique vélo. Et oui, on a beau être prévoyant, il nous manque toujours quelque chose dans les sacoches.

11.-Chine-septembre-decembre-2013 2157

Et là encore il venait d'être réparé... Après 30km, c'était bien moins joli!

Le lendemain, nous ferons seulement 30 km, préférant rejoindre Dali en stop payant, à bord d'une camionnette.

L'accueil chinois

Pas peur qu'on se prenne un orage avec la tente, Xian et sa femme nous accueille pour la nuit. Nous nous retrouvons dans le salon tous les quatre autour d'un thé. Xian allume la télévision tandis que sa femme reprend son tricot où elle l'avait laissé. Elle, est curieuse et essaie avec l'aide de notre guide de conversation, de répondre à nos questions. Lui, ne nous regardera même pas, préférant dévorer des yeux son écran géant. Vers 19h30, fatigués et un peu mal à l'aise, nous demandons à aller au lit. Jess devra se coucher dans la cuisine et moi, dans une chambre à l'étage. Ce soir, ce sera chambre séparée; et on n'a toujours pas compris pourquoi! Le lendemain, nous reprenons la route après leur avoir offert un dessin pour les remercier de cet accueil si particulier.

11.-Chine-septembre-decembre-2013-2156.JPG

Une virée à Dali

Nous découvrons la célèbre vieille ville en y accédant par la porte ouest. Il n'y a rien d'exceptionnel. C'est clair que c'est joli, propre et que le cours d'eau qui la traverse est agréable... mais comme dans beaucoup d'autres endroits, le tourisme en a fait un lieu asceptisé perdant de son charme. Nous préférons prendre notre tandem pour rouler sur les rives du très beau lac Er Hai, faire des siestes sur des pontons au soleil ou encore manger des pizzas chinoises, spécialitée de la petite ville Xi Zhou.

11.-Chine-septembre-decembre-2013 3521Le lac Er Hai bordé par de nombreux village bien reposant

11.-Chine-septembre-decembre-2013-3520.JPG

Les auberges à risques

A Turpan, à environ 2'500 km, nous avions récupéré un flyer pour uen auberge à Dali: la Five Elements. Cette auberge est un vériatble piège. Terrasse au soleil, salon rempli de coussins, bières et pastis de Marseille au bar..., difficile de ne pas y prolonger son séjour! Le petit plus ici c'est que ne connaissant pas le pastis (la bouteille était bien poussiéreuse), j'ai du leur apprendre à le doser. Bon, je n'ai pas vraiment été honnête pour le coup puisque je me suis servi les doses que mon grand-père me donnait lorsque je prenais l'apéro chez lui!

11.-Chine-septembre-decembre-2013-2167.jpg

Après quelques jours, la bouteille est désormais vide... Pardon aux prochains françaisqui devront se contenter d'autre chose!

Enfin, nous avons retrouvé Baptiste, le genevois avec qui on avait pédalé en Bulgarie, accompagné d'Anaïs et de Romain. Tous les trois ont également envoyé leurs vélos à Kunming, préférant rejoindre Dali en bus. Nous passons alors de longues heures à partager des anecdotes de voyage entre deux parties de billard.

Nous repartons demain pour gagner le Laos. Après quelques recherches, il devrait nous rester 800 km pour atteindre la frontière avec près de 20'000 mètres de dénivelé.... ça va faire très mal !

Rédigé par lattitudeterre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

marcel joffard 06/11/2013 12:04

Bande de petits couillons
Me montrer du pastis, et me dire que tu as fait une dose à l'Espagnol, tu devrai avoir honte, moi qui a offert (a grande dose) le Ricard en Turquie.
Si je vous croise ou double de nouveau, je ne vous parle plus! sauf si.......
J'espère que Jess a récupérée et que tranquilement vous allez atteindre le Laos.
Je n'ai pas obtenu le 3ème mois chinois,mais obtenu trois mois pour le Vietnam, que je dois passer le 15/11/2013.
Donc soit je passe par l'île de Hainan (si liaison avec Vietnam) sinon par le col de l'amitié et les chutes de Detian.
J'ai retenu un jonque sur Along pour le 26/27/12 avec Peggy et sa petite famille,et je vais emmagasiner du bonheur pendant dix jours.
Pendant ces dix jours (cinq au nord et cinq au sud) puis je remonte sur Hanoî reprendre mon vélo et redescendre avec (2700kms env.)Faire Saîgon-Angkor par bateau sur le Mékong.
Dîtes moi si nos routes peuvent encore se croiser, afin que m'achète une arme...
Je vous embrasse bien affectueusement tous les deux, et laissez les bruit de pétard aux Chinois qui sont spécialistes.
bises

Marie 05/11/2013 20:36

Oui la preuve que ça marche... je rentre tout juste d'Istanbul et j'ai adoré !
Voilà se qu'écrit mon copain.
Brice Muangkhot 5 novembre 08:55
Marie Hélène,
Si ton cousin et filleul veut passer chez nous, pas de problème c'est avec plaisir. Nous serons encore làbas jusqu'à la fin du mois de novembre, qu'il nous appelle quand il arrive : +85620
91404608
ou quand il sera au laos, appelle seulement 020 91 40 46 08
Il a aussi un compte facebook , il est super sympa.
La bisette MARIE

marco 05/11/2013 19:15

Bonjour,
Une petite astuce, mais peut-ˆetre la connaissais-tu. Marcel et ses copains du PCC ont toujours avec la chambre à air de secours, un morceau de pneu coupé sur environ 5 à 10 cms pour le genre
d'incident que tu viens de vivre.
Par contre, du fil et une aiguille pour recoudre le pneu, ils n'y avaient pas pensé. Merci pour l'info.
Bonne route et amicalement,
marco

Alban 05/11/2013 10:27

Merci beaucoup Marie pour ton message! On essaie de faire voyager un peu les gens à travers nos écrits alors nous sommes plus que ravi quand ça marche!
Concernant ton ami Laotien, nous ne pouvons qu'accepter ta proposition! Bon, nous sommes loin d'être arrivé à Vientiane (environ 1800km) mais je retiens!
Merci encore et embrasse bien toute la famille,
Alban

Marie 04/11/2013 20:10

Superbe cette aventure à chaque lectures je rêve.
Si ça vous tente j'ai un très bon copain Laotien à Vientiane j'ai juste à le prévenir ou vous donner ses cordonnées, dites moi , je vous embrasse
MARIE
(marraine de Alban ... ça me ferai tellement plaisir de faire ça pour vous )