Article 43: Côte Oueeeeest...tralalala

Publié le 13 Août 2014

Jess le 12 août 2014 à Brookings, Oregon

 

Se déplacer en avion nous procure un sentiment que nous n’avons pas connu souvent lors de ce voyage : le sentiment de débarquer complétement dans un autre Univers… A vélo la transition se fait doucement, en avion elle est brutale.

Après 2 mois passés en terres nipponnes nous voici donc débarqués de l’autre côté du Pacifique, à Seattle, point de départ de notre road trip aux USA.

Nous restons deux nuits chez Vanessa, notre hôte warmshower (réseau d’accueil entre cyclos-voyageurs) et découvrons un peu la ville. Bars animés, cyclistes partout, buildings côtoyant les maisons traditionnelles en bois colorés, marché de fruits de mer, l’ambiance est là !

Nous ne restons pas longtemps car nous avons des amis à rejoindre à quelques 200km au sud de la ville : Mathieu et Lucy et leurs deux enfants avec qui nous avions déjà passé quelques jours à Tokyo. Après une bonne partie de la journée à rouler sous la pluie nous appelons Mathieu qui viendra nous sauver de l’hypothermie à bord de son pick-up énorme dans lequel nous n’avons aucun mal à faire tenir le tandem. Il nous conduit à Centralia, dans une petite communauté où 3 familles se partagent un terrain. Bus, camping-car, hangar, tente, cabines, sont leurs pièces à vivre et lorsqu’il fait beau tout le monde se retrouve avec plaisir dans leur immense jardin. Nous y restons 4 jours, donnant un coup de main ici et là pour planter quelques légumes ou pour construire une nouvelle maison entièrement en terre.

Nous sommes tristes de dire au revoir à nos amis que nous ne reverrons certainement pas pendant un bon moment : ils sont en route pour le Brésil et se déplacent en camping-car. Cependant nous sommes excités à l’idée de partir à la découverte de ce nouveau pays que nous ne connaissons ni l’un ni l’autre.

Et pour notre premier bivouac dans le pays nous allons être servis ! Dans une ville paumée, nous demandons à un homme que nous voyions travailler dans son immense jardin si nous pouvons planter la tente chez lui ce soir. Il nous répond positivement avec un grand sourire et nous installe sous les arbres à l’abri des regards. Chris vit dans une maison modeste avec sa mère et possède plus de 25 hectares de terrain. Il a 39 ans et est retraité de l’armée. A ce qu’on comprend il a reprit des études récemment pour pouvoir trouver un job, sa pension de l’armée ne lui permettant pas de vivre dignement avec sa mère à charge… En peu de temps il nous confie tout de même qu’il aime son pays mais qu’il détestait le gouvernement. Il est curieux et nous passons une bonne partie de la soirée ensemble autour d’un bon plat de lasagnes mexicaines faites maison.

Nous poursuivons le lendemain notre route vers l’ouest afin de rejoindre la fameuse highway 101 qui longe l’océan Pacifique jusqu’à San Francisco. Nous serons une nouvelle fois accueillis dans le jardin de Linda et Kerry avec en prime une bonne douche chaude ! L’hospitalité, de ce côté du pays, n’est, pour nous, plus à prouver !

Notre tandem suscite l’attention des personnes que nous croisons sur la route et beaucoup viennent nous accoster. Nous ne comprenons d’ailleurs pas toujours ce qu’ils disent, il faut dire que nous sommes peu habitués à l’accent et que nous ne parlons pas très bien l’anglais. On se demande même parfois s’ils parlent vraiment anglais ! Mais cela ne nous a pas empêché de faire la connaissance de deux motards qui ont insisté pour faire une petite prière tous ensemble, main dans la main ; Amen !

Nous sommes tellement contents de retrouver de grands espaces sauvages que nous avons l’impression de respirer ! Par contre nous sommes surpris de voir que le camping sauvage risque d’être difficile, tous les terrains sont privés ! Et pour être honnêtes nous n’avons pas très envie de se faire plomber les fesses par un proprio contrarié… Donc quand on peut on demande aux gens de dormir dans leur jardin ou si l’on est vraiment sûrs que le terrain n’est pas privé on se cache bien pour pouvoir bivouaquer en toute tranquillité. Ou sinon il reste l’option du camping dans les State Park pour environ 10$ qui se fait de plus en plus fréquent plus on se rapproche de San Francisco. D’ailleurs, les états-uniens aiment sillonner la côte, de camping en camping, à bord de leur camping-car répondant au nom de RV. Ces mastodontes des routes sont incroyablement gros. De véritables appartements montés sur roues, atteignant pour certains plus de 15 mètres de longueurs ! N’étant pas très agiles, ils tractent généralement leur voiture derrière pour pouvoir se déplacer plus facilement, une fois le RV posé !

Le long de la 101 nous traversons plein de jolies petites villes qui ont des allures d’Europe du Nord avec leur façade en bois coloré et surtout nous en prenons plein la vue avec des paysages époustouflants entre plages, forêts, dunes et montagnes pas le temps de s’ennuyer ! Ici, tout est énorme – de la taille des arbres aux étendues qui s’étalent sous nos yeux.  A Charleston, petite ville située dans le sud de l’Oregon, nous avons la chance de rencontrer Lou qui nous invite à poser notre tente à côté de son hangar de pêche. Lou, c’est le genre de gars qui t’explose une phalange quand il te sert la main ! A peine la tente montée face à l’une des plus belle baie qui nous ai été donné de voir, voilà Lou qui débarque, une glacière à la main. Dedans… quelques bonnes bières brassées à Portland ainsi qu’un énorme filet de saumon pêché le matin même ! Il nous est tellement difficile de quitter Charleston que nous décidons d’y rester une nuit de plus. Nous profitons alors du soleil pour sortir les kayaks sous le regard des phoques avant de filer un coup de main à « Buzz », le frère de Lou, qui revient de la pêche avec un saumon de 12kg et une vingtaine de crabes ! Nous repartirons avec l’équivalant de 500g de crabe ainsi que 3 conserves de saumon frais. Le soir c’est aux côtés de ses amis que nous nous retrouvons autour d’un bon feu. Et oui, malgré l’été, il fait bien froid ici et quand nous ne pouvons pas faire de feu au bivouac, nous sommes obligés de mettre toutes nos couches pour ne pas geler… L’écrivain américain Mark Twain affirmait d’ailleurs "L'hiver le plus froid que j'ai jamais connu, était un été à San Francisco" alors si vous souhaitez faire la côte ouest à vélo, vous êtes prévenus !

Après cet accueil des plus touchant nous re-voilà sur les routes. Nous croisons de plus en plus de cyclos-voyageurs et lorsque nous nous arrêtons dans un State Park, nous sommes toujours une bonne dizaine à nous retrouver. Il faut dire que les campings au beau milieu de ces parcs d’état portent une attention particulières aux randonneurs et cyclo-voyageurs puisqu’il y a toujours un « Hiker – Bikers camp » et que les prix sont bien moins élevés (compté 5$ / pers). En plus de ces tarifs préférentiels pour celles et ceux qui se déplacent sans moyen motorisé, nous pouvons également noter quelques bonnes idées permettant de simplifier les sorties à vélo : possibilité d’accrocher plusieurs vélos devant les bus, feu clignotant lorsqu’un cycliste est dans un tunnel ou sur un pont pour prévenir les automobilistes, une piste cyclable tout le long de la côte… Nous aurons peut être un jour la chance de voir tout ça chez nous !

Pendant quatre jours de suite, nous serons en compagnie d’une dizaine de cyclos. Même si nous ne pédalons pas vraiment ensemble, nous nous retrouvons au Hiker-biker camp le soir, pour partager une bonne bière. La plupart d’entre eux sont américains et canadiens mais nous croisons également un autrichien, deux allemands, un écossais et un irlandais. Leur point commun ? Ils voyagent tous sur des vélos de course aux pneux hyper fins, avec juste deux sacoches chacun… Autant vous dire que nous n’avons rien à voir avec eux ! Mais avec notre entraînement, nous parvenons à suivre le rythme assez facilement ! Aujourd’hui, nous sommes à Brookings, au sud de l’Oregon et on s’apprête à passer en Californie ! Enfin, pas pour longtemps car on va se faire une belle boucle de 300km dans les montagnes afin de découvrir le parc national de « Red Wood ». Cet itinéraire, conseillé par un cyclo canadien ne sera pas facile mais promet d’être spectaculaire !

 

 

ps: désolé, on a de la peine à charger des photos sur l'article donc on laisse travailler votre imagination en attendant une meilleure connexion!

Chez notre hôte Vanessa

Chez notre hôte Vanessa

Article 43: Côte Oueeeeest...tralalala
Marché de Seattle

Marché de Seattle

Paysages de la côte ouestPaysages de la côte ouest
Paysages de la côte ouest

Paysages de la côte ouest

Rédigé par lattitudeterre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

http://www.gites-de-france-alpes-maritimes.com 05/09/2014 11:29

Ce road trip aux USA a dû être génial ! Une chose aussi très sympa à faire est le tour de l'Europe. On y découvre de sublimes paysages et des cultures différentes.

en savoir plus 25/08/2014 04:29

Je vous applaudis pour votre recherche. c'est un vrai œuvre d'écriture. Poursuivez



Le serrures marques. Dépannage serrurier paris serrurier paris paris 12Serrurier dépanner tous nos marques. Commentaire, avec un moment où il a mieux et leurs savoir comme ( cylindre porte, refaire en cas d' Le de techniciens, nous vous avons besoin. Nous serrurier paris paris Michel Serrure. Vous pour sa connaissance appel. Quelques heures de serrurier paris . Toute l' Une serrure sché

Cafroll Occhini 14/08/2014 15:54

bravo les aventuriers...
que de rêves en vous lisant... juste envie de partir!!!!
belle continuation et mille bisouxxx
caroll de Frontenex

Marcel 13/08/2014 23:19

salut les jeunes
Vous allez vous régaler sur cette côte ouest, et les gens changent d'avis préjugés sur les Américains, et finalement ils les trouvent sympas et accueillants.Le marché de Seattle est vraiment extraordinaire ! mais il pleut deux l'an de janvier à juillet et d'août à décembre.
Je suis passé en Argentine depuis 'ou cinq jours et déjà des invitations au traditionnel BBQ Argentin. La viande est excellente et copieuse, le vin est sublime.
Je vous embrasse et prenez soin de vous.
marcel

céline 14/08/2014 15:53

Hello hello
je vois que vos charmantes aventures continuent, j'ai un coup de coeur pour ce joli perroquet ...ça donne envie de pédaler tout ça mais pour le moment nous on potasse sur pas mal de choses dont le fameux manège ...j'ai mis en route le blog vous pourrez si vous le voulez nous suivre dans nos recherches :)
bisous à vous deux, et bien le bonjour marcel !
http://leptitvertige.over-blog.com