Article 40: La belle Hida

Publié le 17 Juin 2014

Alban, le 17 juin 2014 à Kyoto - Japon

Nous vous avions laissé à Takayama où nous avons passé 3 belles journées.

Takayama, qui signifie littéralement "haute montagne", est une ancienne ville féodale connue pour ses anciennes maisons de bois qui, par leur alignement et leur hauteur uniforme, donnent aux rues une beauté linéaire. Le centre de la vieille ville de Takayama est un endroit très vivant. Les trois rues principales de San-machi Suji sont étroites et bordées de boutiques venant des articles traditionnels, d'ateliers d'artisans, d'auberges et de brasseries. On y trouve aussi de nombreux restaurants servant des spécialités locales ou des magasins d'antiquités spécialisés dans les arts populaires anciens. Le seul problème pour nous est de s'y retrouver parmi toutes ces boutiques en bois... Et impossible de comprendre les pancartes puisqu'elles sont écrites uniquement en japonais!

Avant de reprendre la route, nous essayons l'une des traditions japonaises des plus agréables, après le saké il va de soit. Il s'agit d'un onsen, des bains chauds dont l'eau est généralement issue de sources volcaniques parfois réputées pour leurs propriétés thérapeutiques. Il s'agit ici d'un onsen municipal, de somme bien plus modique que ceux que l'on retrouve dans les hôtels, mais avec des équipements rudimentaires; tout ce que nous recherchions! Les onsen sont considérés par certains Japonais comme permettant la « communion de la nudité » où la nudité collective permet de mieux se connaître en profitant également de l'atmosphère détendue des onsen. Et oui, ici on se déshabille et ça nous met quelque peu mal à l'aise, au début en tout cas. C'est en tout cas une très belle expérience et c'est vraiment agréable.

Nous quittons cette belle ville le lundi 9 juin et il est toujours aussi difficile de quitter un lieu que nous avons apprécié. Ces prochains jours se feront le long de la rivière Hida. Cette rivière qui serpente entre de magnifiques montagnes nous permet de nous enfoncer en douceur dans les campagnes japonaises et de trouver des bivouacs bien sympas, notamment celui dans la ville de Gero où nous avons la chance de pouvoir planter notre tente juste à côté d'un onsen à ciel ouvert et gratuit! D'ailleurs, à Gero nous avons rencontré une famille qui, profitant du parc pour sortir leur chien, est venue nous voir par curiosité. Depuis que nous accrochons un bout de bambou derrière notre vélo précisant notre ville de départ (Tokyo) et notre destination finale au Japon (Fukuoka), les locaux viennent plus facilement nous poser quelques questions. Eux sont curieux et ne cessent de parler… Au bout de quelques minutes, le père nous donne 1'000 yen (environ 7€). C’est la deuxième fois que l’on accepte de l’argent même si c’est toujours gênant… Après une bonne dizaine de photos nous nous échangeons nos adresses mails. Et là, dans son Japonais, il nous demande : « Et vous rentrez quand chez vous ? ». Avant même qu’on puisse répondre, sa fille intervient et semble lui dire quelque chose du genre : « Mais papa, tu n’es pas obligé d’attendre leur retour pour leur écrire un mail ! ». Crise de rire assurée !

Malgré toutes ces bonnes choses, nous nous prenons au moins une fois par jour une bonne averse. La saison des pluies débute au Japon et ça, ça risque de compliquer un peu nos journées. Pour l’instant, nous sommes encore relativement chanceux et parvenons à passer entre les gouttes.

Après une brève étape dans une zone industrielle (encore), nous arrivons à Hikone pour gagner les rives du lac Biwa. Ce lac qui s’étend sur environ 670km2 (pour vous donner une idée de comparaison, le Léman lui a une superficie de 580km2) est le 3e lac le plus vieux du monde, après le lac Baïkal et le lac Tanganyka, avec environ 4 millions d’années. Bien que très venteuses, ses rives sont plutôt bien aménagées et nous permettent de dormir entre les nombreux pêcheurs qui usent de tous leurs charmes pour ne pas revenir bredouilles !

Nous arrivons le 14 juin dans la belle ville de Kyoto, ancienne capitale nippone. Avec ses 2000 temples dont certains sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco, ses palais, ses jardins japonais, son architecture, Kyoto est considérée comme le centre culturel du Japon. La ville est également connue pour l’abondance de ses délicieuses denrées alimentaires. Autant vous dire que nous sommes ravis de passer quelques jours ici à flâner dans les ruelles du quartier de Gion connues pour les nombreuses Geishas qui y résident ou encore à admirer les temples Kinkaku-ji (le temple d’or) et Kiyomizu-dera. Sur place, nous avons la chance de rencontrer Ken via le réseau Warmshower, qui propose un accueil gratuit pour les cyclos-voyageurs chez qui nous séjournons deux nuits.

Kyoto est vraiment une belle ville. Nous apprécions de plus en plus la culture nippone ; le calme des villes, le respect des gens… Il flotte ici une atmosphère de bien-être ……. Nous sommes également surpris par le nombre de japonais qui pratiquent une activité physique. Jamais nous n’avons vu autant de vélos dans les rues et chaque matin, des dizaines de femmes et d’hommes, tout âges confondus, se retrouvent dans les parcs pour courir ou encore faire quelques mouvements de taïchi. Si on ajoute à cela une alimentation saine et équilibrée, on comprends mieux pourquoi les japonais ont l’espérance de la vie la plus longue… Bon, on n’a pas beaucoup de recul non plus et je serais bien curieux d’échanger sur les conditions de travail ici au Japon car de ce que nous avons entendu, c’est bien loin d’être évident...

Ce soir, nous allons passer notre dernière soirée à Kyoto. Nous allons récupérer notre vélo dans quelques heures car nous avons enfin trouvé une boutique, spécialisée dans les vélos pliables et les vélos couchés, capable de remplacer notre roue libre. Il a quand même fallu faire venir la pièce de Tokyo ! Puis, nous irons nous balader dans le quartier de Gion en espérant croiser quelques Geishas et autres japonaises portant le kimono traditionnel. Pour en avoir croisé quelques unes, je peux vous dire qu’il émane de ces femmes quelque chose de magique. Elles semblent littéralement flotter dans les airs avec leur kimono particulièrement étroit à la hauteur des pieds, les obligeant de faire de tous petits pas pour avancer.

Comme vous pouvez le comprendre, nous apprécions de plus en plus le Japon et j’espère que nous parvenons à vous donner quelques idées pour vos prochaines vacances !

1/ Dégustation de saké dans des verres traditionnels. 2 et 3/ La vieille ville de Takayama. 4/ Soirée (très) arrosée à l'auberge, la veille de notre départ!
1/ Dégustation de saké dans des verres traditionnels. 2 et 3/ La vieille ville de Takayama. 4/ Soirée (très) arrosée à l'auberge, la veille de notre départ!1/ Dégustation de saké dans des verres traditionnels. 2 et 3/ La vieille ville de Takayama. 4/ Soirée (très) arrosée à l'auberge, la veille de notre départ!
1/ Dégustation de saké dans des verres traditionnels. 2 et 3/ La vieille ville de Takayama. 4/ Soirée (très) arrosée à l'auberge, la veille de notre départ!

1/ Dégustation de saké dans des verres traditionnels. 2 et 3/ La vieille ville de Takayama. 4/ Soirée (très) arrosée à l'auberge, la veille de notre départ!

1/ Onsen à Gero. 2/ Le père et la fille qui insisteront pour nous donner 1000 yen. 3/ Un des nombreux pêcheurs sur les rives du lac Biwa. 4/ Le lac Biwa. 1/ Onsen à Gero. 2/ Le père et la fille qui insisteront pour nous donner 1000 yen. 3/ Un des nombreux pêcheurs sur les rives du lac Biwa. 4/ Le lac Biwa. 1/ Onsen à Gero. 2/ Le père et la fille qui insisteront pour nous donner 1000 yen. 3/ Un des nombreux pêcheurs sur les rives du lac Biwa. 4/ Le lac Biwa.
1/ Onsen à Gero. 2/ Le père et la fille qui insisteront pour nous donner 1000 yen. 3/ Un des nombreux pêcheurs sur les rives du lac Biwa. 4/ Le lac Biwa.

1/ Onsen à Gero. 2/ Le père et la fille qui insisteront pour nous donner 1000 yen. 3/ Un des nombreux pêcheurs sur les rives du lac Biwa. 4/ Le lac Biwa.

1/ Dans le quartier de Gio. 2/ COuché d soleil sur les antennes de Kyoto. 3/ Japonaises portant le kimono traditionnel. 4/ Elles ont tellement insisté que j'ai du céder...1/ Dans le quartier de Gio. 2/ COuché d soleil sur les antennes de Kyoto. 3/ Japonaises portant le kimono traditionnel. 4/ Elles ont tellement insisté que j'ai du céder...
1/ Dans le quartier de Gio. 2/ COuché d soleil sur les antennes de Kyoto. 3/ Japonaises portant le kimono traditionnel. 4/ Elles ont tellement insisté que j'ai du céder...1/ Dans le quartier de Gio. 2/ COuché d soleil sur les antennes de Kyoto. 3/ Japonaises portant le kimono traditionnel. 4/ Elles ont tellement insisté que j'ai du céder...

1/ Dans le quartier de Gio. 2/ COuché d soleil sur les antennes de Kyoto. 3/ Japonaises portant le kimono traditionnel. 4/ Elles ont tellement insisté que j'ai du céder...

1, 2 et 3/ Le temple kiyomisu-dera. 4/ Le temple Kinkaku-ji.
1, 2 et 3/ Le temple kiyomisu-dera. 4/ Le temple Kinkaku-ji.1, 2 et 3/ Le temple kiyomisu-dera. 4/ Le temple Kinkaku-ji.
1, 2 et 3/ Le temple kiyomisu-dera. 4/ Le temple Kinkaku-ji.

1, 2 et 3/ Le temple kiyomisu-dera. 4/ Le temple Kinkaku-ji.

Rédigé par lattitudeterre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

céline 25/06/2014 11:31

hello hello
nous pensions à vous il y a peu...nous souvenant de notre rencontre il y a pile poil un an :)
ce matin au boulot je profite du calme pour pourvoir enfin lire vos nouvelles
j'aime beaucoup le nouveau blog, très joli dessin :)
ici il fait beau et chaud depuis 3 semaines, les légumes poussent vite, nous nous régalons de petits pois frais :) bientôt les courgettes et les tomates
pluie annoncée ce week end !
biz !

dae from kampot 22/06/2014 22:40

Hey guys! Good to see you guys are riding in japan. I ran into your friend that you cycled with in laos. We somehow recognized each other and hung out in burma. Im going back to korea in july so let me know if you want to visit korea. Have fun in japan.

anthony 19/06/2014 18:37

looooooooooooove